L'étoile et le creton de la semaine 5 !

Quelle semaine remplie… à moitié vide ou à moitié plein ? Quelle belle thématique que le maître a fait subir aux lofteurs. Ca nous a permis de voir de belles scènes… et d'autres moins belles. Voici mon étoile et mon creton de la semaine !

Étoile : Deux personnes se partageront le titre d'étoile cette semaine. Elles se sont particulièrement distinguées lors de la journée où les lofteurs ont dû vivre le plus gros défi de toute l'histoire de loft story, c'est-à-dire lors des visites de leurs proches. La première moitié d'étoile va à Sébastien pour les moments émouvants qu'il nous a fait vivre en voyant sa douce et belle Karine dans le jardin. On voyait comment il avait envie de la serrer dans ses bras et de lui donner tout l'amour du monde mais la volonté de ramener la maison pour elle et lui était plus forte que tout. Malgré les larmes, les gros frissons et ce sentiment de regret de ne pas avoir baissé la tête avant de figer pour au moins lui soutirer un doux baiser m'a vraiment touchée et je ne crois pas avoir été la seule car tous les lofteurs sont tombés des nues en voyant la profondeur de l'homme avec qui ils ont à cohabiter. Pour son grand courage, j'espère réellement qu'il gagne enfin la maison bonneville qu'il aurait dû avoir à LS4.

Ma deuxième moitié d'étoile est remise à Priscilla, une fille qui me conquiert de jour en jour. Lors du Loft Story 3, je l'a voyais de la même manière que les princesses Cynny, Christelle et Alexandra de la revanche mais quelle joie de voir que Priscilla est autre chose qu'une jolie fille. Elle fonce, elle est loyale, elle est brillante et elle est humaine. Sa tante qui est le seul membre de la famille à être restée auprès de Priscila a débarquer dans le lounge plus tôt cette semaine. Cette visite, quoique très difficile pour la lofteuse a été la bénédiction qu'elle attendait pour être plus motivée à poursuivre l'aventure. Sa tante était au départ réticente à voir sa nièce repartir dans le loft qui avait jadis détruit sa réputation. On ne sait pas encore si elle pourra mettre la main sur la maison Bonneville mais on peut déjà dire que Priscilla a gagné le prix le plus important : redorer son image aux yeux de tout le Québec.

Creton : Mon creton a des goûts de jambon cette semaine. Vous aurez deviné de qui je parle car on peut maintenant dire que « jambon » et « Mathieu Big » sont associés partout autant de la part des lofteurs que des téléspectateurs. J'ai vraiment détesté la crise entre lui et Arcadio pendant la fin du gala de dimanche dernier. Je crois que le terme « crise » est faible car monsieur Baron voulait en venir au poings dans cette histoire… tout ça pour un cri de joie de ne pas voir partir Dominique qui a été mal interprété par l'homme musclé. Un peu plus tard dans la même soirée, il faisait des menaces à la caméra en disant que « c'est lui qui sort ou ben c'est moi » avec des petites phrases « ghetto-chilly-chill-gangsta-rap-you-know ». Pathétique ! Dépompe un peu, garçon !

Un peu plus tard, il reçoit la visite de sa maman qui porte un t-shirt avec des messages subtils écrits à la main comme « joue », « sourire », « participe » et « image ». On peut se poser des questions sur le geste frauduleux de la maman qui essaie à tout prix de raisonner son fils en lui donnant quasiment des feeds-backs de l'extérieur mais si au moins ca avait donné quelque chose… Encore aujourd'hui dans la quotidienne, on voyait Mathieu Big voulant brûler son vote et demi. Pourtant c'est clair :

Joue = prend ton droit de vote et demi et fais-en bon usage.

Et pour terminer, on peut lire dans les résumés sur internet que Baron pousse pour faire sortir Cinny dimanche. Faut croire que si tu te déniaise pas à temps quand monsieur Big veut avoir des conctacts sexuels humains, il t'abandonnera. Ca c'est être vrai, semble-t'il.

Mots clés: Mathieu Big, Priscilla, Sébastien, Semaine 5, , ,