Voici la première critique « journalistique » du Loft Blogue

En grande primeur pour vous, chers amis, nous avons cru bon de vous montrer ce qu'un érudit journaliste-pigiste a pensé de notre Loft Blogue. Compte tenu que le contenu de la dite critique nous a époustouflé comme l'on peut s'époustoufler d'un arc-en-ciel après la pluie, nous voulions partager ce doux moment avec vous :

Tiré de : Pataklow! le blogue qui fesse

Les télés-réalité, c'est connu, c'est de la merde.

Au bas de l'échelle de cette merde, il y a Loft story. Des guidounes oranges de Laval et des gorilles qui grognent devant les caméras, avec en prime un « maître » qui de temps en temps essaie de prendre un ton grave pour leur donner un quelconque ordre insignifiant tout en ploguant une agence de voyage locale ou un fabricant de spa. La merde de la merde je vous dis.

Comme si avoir ça à la télé n'était pas suffisant, un étudiant universitaire a eu l'idée de créer un blogue pour ne parler exclusivement du loft et glorifier ses participants lobotomisés; un blogue au 8ème rang du palmarès de Tout le monde en blogue. Potins, scandales, rumeurs: toute la merde sur la merde des merdes dans un blogue de merde.

« Ne vous posez pas plus de questions que ça, oui c'est possible d'écouter Loft Story et d'être étudiant universitaire, et oui c'est possible d'être à la fois politisé et en même temps aimer s'abruptir une demi-heure par jour en écoutant Loft Story! »

Abruptir comme dans Devenir plus abrupt? Abruti.

Juste pour ça, j'exige la hausse des frais de scolarité à l'université, pour tenir ceux qui devraient manifestement étudier en coiffure loin de notre future élite.

Fin de la critique.

Suite à cette lecture (qui tente à nous rappeler une émission de Jeff Filion mal engueulé qui tente de se passer pour une fine bouche au contraire du petit peuple) le Maître du Blogue ainsi que moi-même avons décidé de rétorquer aux propos de ce Pascal-Pierre. Non pas que nous sommes contre la critique, mais là ici on remet en cause un des principes fondamentaux dans la vie, c'est à dire le respect de l'espace de l'autre. Le respect du blogue de l'autre si vous voulez.

Le Loft Blogue est un blogue parmi plusieurs autres que nous possédons. Tous ces blogues se caractérisent par une passion que nous avons sur le sujet et le bassin de population que cela pourrait intéresser. Aimer écouter Loft Story et se faire étiqueter comme un inculte, un nerd, un « no-life » ou tout simplement comme un épais retient du jugement sans fondements comme lorsque le Doc Mailloux dit que les noirs sont moins intelligents que les blancs. Justement, l'extrait cité par Pascal-Pierre des propos du Maître du blogue fait foi que ce mythe est faux.

Le Maître du Blogue, ( tant qu'à citer ses propos, prenons-le comme exemple) quant à lui, a obtenu récemment son Bacc avec succès. Ses champs d'intérêts sont diversifiés (Politique, Technologie, Langues étrangères) et aime aussi se divertir en jasant de jeux vidéos ou en bossant des heures sur ses blogues dont celui-ci. Cette dernière activité lui a d'ailleurs mérité de se glisser dans de nombreux palmarès de meilleurs blogues en plus de s'attirer de nombreux visiteurs par jour. Très loin du maigre bassin de lecteur de certains critiques. En plus, le Maître du blogue n'a fait aucune études en littérature ou en journalisme ou en communication ni moi d'ailleurs. Donc, il est normal parfois que nos textes soit pauvres en syntaxes et qu'il y ait des fautes. Est-ce que cela fait que le créateur d'un blogue sur Loft Story doit être considéré comme l'idiot du village ? Cela fait-il de lui une pomme pourrie de la société ? Je ne crois pas.

Est-ce que d'écouter Loft Story fait de nous tous ici sur ce blogue des gens bébêtes qui se gave de merde cochonneries ? Est-ce que nous recherchons ici « toute la merde sur la merde des merdes dans un blogue de merde » ? (question de reprendre les propos de notre journaliste-pigiste-critique qui semble aimer tremper sa langue dans de sales affaires)

Je ne crois pas. Je n'approuve pas les propos de ce confrère de blogue. En conclusion, il peut bien parler de vin, de gastronomie et de culture avec le « cul » bien en cul-de-poule. Il peut bien visionner seulement des films de répertoire car « ça parait mieux et les blockbusters c'est tellement minable » et écouter de la musique classique et de la musique « expérimentale » car ça parait mieux que de dire de la musique pour trip d'acides, je m'en fous ! Je le respecte et je ne le critique pas. Mais le Maître du blogue et moi n'accepterons pas de se voir ridiculiser de partager une passion et de juger les gens qui visitent régulièrement ce site. (que nous remercions d'ailleurs pour votre fidélité tout au long de l'aventure) Comme m'as dit un jour mon professeur de musique du secondaire :  » Lorsque l'on aime le Filet Mignon, on peut se permettre également d'aimer les bons vieux roteux hot-dogs. »

En terminant, nous voulons tout simplement vous dire qu'il aurait peut-être été plus simple de répondre ceci sur le blogue de Pascal-Pierre mais nous avons pensé lui remettre le coup de publicité qu'il nous a fait… avec son traffic de 5 personnes par jour sur son site, je suis sûre qu'il nous en remerciera! Peut-être qu'avec les quelques visiteurs qui suivront le lien vers son site, notre savant journaliste réussira à passer de la 1545ème position à la 1342ème position.

Mots clés: Scandales, , ,